• Spoilers

    Krista Vernof et Scott Speedman ont répondus aux questions de Deadline pour expliquer comment s’était décidé le retour de l’acteur et quelle sera sa storyline.

    Pour la deuxième année consécutive, le premier épisode de Grey's Anatomy a fait l'effet d'une bombe, avec le retour surprise d'un des personnages préférés des fans. L'année dernière, c'était Patrick Dempsey, cette fois, c'est Scott Speedman. Comme Deadline l'a révélé en exclusivité, Speedman a rejoint Grey's Anatomy en tant qu’acteur régulier pour la saison 18, reprenant son rôle de chirurgien spécialisé en transplantation, Nick Marsh, qu'il avait joué en guest star dans un épisode de la saison 14. Il s’avère que Nick est le "quelqu'un du passé de Meredith revient" annoncé dans la promo pour le premier épisode. Dans une interview exclusive avec Deadline, Speedman et Vernoff révèlent comment l’acteur est revenu en tant que régulier pour la saison 18, qui pourrait être la dernière de la série. (Aucune décision n'a encore été prise, mais ABC espère conserver la série). Ils aborderont également la durée du mandat de Speedman, la façon dont ils ont réussi à garder le secret sur ce retour, qui est à l'origine de l'idée de la rencontre de Meredith et Nick, ce qui est prévu pour le nouveau couple, et s'ils pourraient se retrouver dans un triangle amoureux avec Cormac Hayes. Vernoff aborde également quelques autres développements majeurs du début de la saison 18, notamment l'avenir de Link et Amelia, et la décision de situer la nouvelle saison dans un monde post-pandémie.

    Scott, votre apparition en tant que guest-star en 2018 a ressemblé au début d'une grande histoire d'amour pour Meredith, à laquelle les fans ont immédiatement réagi positivement, mais cela n'a pas évolué à l'époque. Quel était le projet initial ? Cela devait-il durer trois ans avant que vous ne reveniez ?
    SPEEDMAN: Non, je venais de sortir d'une série (Animal Kingdom). Je connaissais Ellen personnellement, elle m'a contacté et m'a envoyé le scénario. Je l'ai lu. C'était un épisode unique, le dialogue était génial, et j'ai pensé que ce serait vraiment amusant de faire ça avec elle. C'est comme ça que ça s'est passé, et tout le monde s’est dit, oh, non, c'est juste un épisode unique, c'est seulement une guest star, c'est seulement ça. Alors, j'ai trouvé amusant de faire un épisode de Grey's Anatomy, cette série géniale qui existe depuis si longtemps. J'étais peut-être un peu naïf quant à la réaction des gens ou à ce qu'ils pensaient que ça pourrait être, mais j'ai trouvé que c'était amusant, aussi, de jouer avec le public de cette façon. C'est comme ça qu'on me l'a raconté, et maintenant, nous voilà.

    Combien de fois les fans vous ont-ils demandé quand vous reviendrez dans Grey's au cours des trois dernières années ?
    SPEEDMAN: Quelques fois. Ce que vous ne savez pas, dans le milieu duvertissement, ici à Los Angeles, c'est à quel point la série est appréciée, la ferveur des fans de cette série et à quel point ils tiennent à ces personnages et à ce personnage en particulier, et ce qu'ils veulent pour Meredith - ils veulent quelque chose de grand pour elle. Vous réalisez très vite que vous avez mis les pieds dans quelque chose d'important. Alors, oui, ils m'ont posé quelques questions, mais j'ai répondu très poliment, je ne sais pas, je ne sais pas, je ne sais pas.

    Krista, quelle a été votre première réaction lorsque vous avez vu l'alchimie entre Scott et Ellen à l'écran dans l'épisode de la saison 14 et quand avez-vous commencé à essayer de faire en sorte que le séjour de Scott dure plus d'un épisode ?
    VERNOFF: Je dois dire qu'il était prévu que ce ne soit qu’un seul épisode, et c'est comme ça qu’on a obtenu que Scott le fasse. Cette saison-là, si vous vous souvenez bien, la saison 14, Ellen sortait d'une série d'histoires d'amour, et quand je suis arrivé pour gérer la série, elle a demandé de faire une pause dans les histoires d'amour, et j'ai pensé que c'était une pause bien méritée. Mais j’ai voulu faire une allusion aux possibilités de voir son cœur se rouvrir dans le futur, et on a donc conçu cet épisode unique et ce personnage qui lui ferait ressentir, je crois qu'elle le dit à la fin de l’épisode en qesution, "ce que j'ai ressenti avec Derek, des choses que je n'ai pas ressenties depuis très longtemps". C'était vraiment conçu dans ce but, pour dire qu'elle est capable de ressentir des choses, et puis j'ai vu les rushes, et j'ai commencé à appeler l'équipe de Scott, en me disant, 'Et s'il revenait, quand pourrait-il revenir ?'. J'ai appelé plusieurs fois, mais il faisait des films et d’autres trucs.

    Quand les choses ont-elles commencé à évoluer dans cette direction ? Avez-vous planifié la saison avec Nick ou le personnage a-t-il été intégré une fois que Scott est arrivé ?
    VERNOFF: Nous avons contacté Scott alors que j'envisageais la série. En fait, vers la fin de la saison dernière, j'ai commencé à dire à Ellen : "Je pense à quelque chose", et elle m'a dit : "Encore ?", parce que j'avais déjà passé ce coup de fil plusieurs fois. Mais cette fois, nous avons eu de la chance, il a dit oui, et nous avons planifié la saison en conséquence.

    Scott est-il là pour rester plus d'une saison, si Grey's continue, ou est-ce une saison à la fois ?
    VERNOFF: Il est là pour cette saison, et c'est ce que nous savons pour le moment et ce que nous disons.
    SPEEDMAN: C'est tout ce que je sais.

    Scott, qu'est-ce qui vous a convaincu de faire une autre série en tant qu’acteur régulier et de rejoindre Grey's maintenant ?
    SPEEDMAN: Eh bien, il y a deux facteurs, vraiment. C'est le timing. Pour être tout à fait honnête, la dernière fois, ce n'était pas le bon moment. Je n'ai pas fait de série depuis la dernière série que j'ai faite. Je pense que beaucoup de gens aiment cet horaire, et moi aussi, vraiment, mais j'avais envie de faire d'autres choses. Mais vous savez, vous mettez quelque chose dans le fond de votre esprit quand vous avez une alchimie avec un personne et que vous appréciez l'expérience de travail, parce que c'est rare, en fait. Donc, quand cette opportunité s'est présentée, j'ai essayé de trouver des raisons de ne pas le faire, et je n'en ai trouvé aucune. C'était une série importante, des gens vraiment amusants, et c'était tout simplement le bon moment pour moi. J'avais envie d'y participer, et quand j'ai entendu parler de l'intrigue, j'ai été enthousiasmé.

    Avec cette transition, que pouvez-vous nous dire sur l'intrigue qui vous a enthousiasmé ?
    SPEEDMAN : Je ne sais pas ce que je peux dire et ce que je ne peux pas dire sur la façon dont ils…
    VERNOFF :.. Pas grand-chose. Il ne peut pas dire grand-chose...
    SPEEDMAN : Je dirai juste que je pense que l'aspect comédie romantique m’a intéressé. Je savais qu'Ellen pouvait le faire, et je savais que je pouvais le faire, et c'était amusant pour moi. J’ai fait une série, il y a longtemps. Grey’s me l'a un peu rappelé, et c'est un costume très agréable à enfiler, d'une certaine façon, vous savez ? Donc, ça m’a enthousiasmé.

    Vous parlez de la série Felicity, n'est-ce pas ?
    SPEEDMAN : Oui. C'est ce que je veux dire, pas seulement l'alchimie. J'ai participé à des séries que j'ai appréciées et à d'autres pas, et c'est rare d'avoir quelque chose comme Grey’s, et ça fait du bien d'être là.
    VERNOFF: J'ai dit à Scott que j'étais une grande fan de Felicity et que le tout premier épisode pour la télévision que j'ai écrit, c’était pour Felicity. Je l'ai écrit gratuitement. C'est l'un de mes exercices d'écriture qui a fait avancer ma carrière. J'étais une grande fan, et j'ai toujours été une fan de Scott, et ces dernières années, il a fait beaucoup de choses très fortes, très sérieuses, et je me suis dit, voici une occasion de se détendre, tout ce charme et cet humour que nous n'avons pas vu. Il a fait des films d'action et des choses sombres, et j’ai trouvé c'était l'occasion de le faire venir jouer.
    SPEEDMAN : Totalement. Tout à fait.

    La "rencontre mignonne" fortuite de Meredith et Nick au restaurant et la discussion qui s'ensuit laissent entrevoir qu'ils pourraient devenir le prochain couple préféré de Grey's. Comment avez-vous décidé de la façon dont les deux personnages vont renouer ?
    VERNOFF: La première rencontre m'a été proposée par Ellen. J'ai dit, il a dit oui, et on essaie de trouver une solution, et elle a eu cette idée très spécifique qui était parfaite.
    SPEEDMAN : Oui. C'était vraiment bien. En ce qui concerne le truc de la "rencontre mignonne", en fait j'ai appris cette phrase après le premier épisode que j'ai fait, je ne l'avais jamais entendue avant cet épisode, mais oui, j’ai trouvé que c'était une façon vraiment cool de le faire qui semblait fondée et adulte et amusante, aussi. On m'avait dit ce que ça allait être, mais quand j'ai lu les scènes, j'étais vraiment excité.
    VERNOFF: Ça ressemble à une comédie romantique à l'ancienne, et c'est ce qu'Ellen a dit. Elle a dit, je veux quelque chose de différent et d'adulte, et j'ai adoré, j'ai trouvé ça très élégant. Il a un rendez-vous avec une autre femme. Il ne peut pas l'aborder dans ce restaurant, et pourtant il trouve un autre moyen de l'aborder. J'ai adoré.

    Meredith et Nick se sont rencontrés dans le Minnesota, et on lui fait la cour pour qu’elle dirige un laboratoire là-bas. Alors, est-ce qu’ils vont rester dans le Minnesota ou vont-ils déplacer leur romance à Seattle ?
    VERNOFF: Vous devez regarder pour le savoir. Je pense que ce n'est pas sans obstacles. Il travaille à plein temps dans le Minnesota, mais nous avons établi qu'il est aussi un chirurgien itinérant. C'est un chirurgien qui fait des transplantations un peu partout. Il va chercher des organes, et d'autres choses, et il a sa vie, et elle a sa vie, et nous verrons ce qui se passe.
    SPEEDMAN: On verra ce qui se passe. Je ne sais pas.

    Pendant leur discussion au bar, Meredith dit d'abord à Nick qu'elle est dans une relation avant de se corriger et de dire qu'elle ne voit personne. Cela signifie-t-il que cela va se transformer en une véritable romance ou avons-nous de quoi faire un triangle typique de Grey's avec Hayes ?
    VERNOFF: Je pense qu'il y a de la complexité. Je pense qu'elle et Hayes ont commencé à créer des liens, clairement, vers la fin de la saison dernière. Il est d'abord père, et il est veuf, il est veuf depuis très récemment, et je pense qu'il y a une belle complexité dans le fait que Meredith, une fois de plus, a deux hommes pour lesquels elle a des sentiments. Je pense que tout est dans le timing, et qu’on en saura plus par après.
    SPEEDMAN: Attendez, qui est Hayes ? Je ne sais pas. Je ne le connais pas. C'est qui ce type ?

    Scott, vous avez un rival. Je suis désolé que vous ne soyez pas au courant, vous allez devoir vous battre pour Meredith.
    SPEEDMAN: Je ne savais pas. Très bien. C'est bien.

    Nous avons déjà vécu ça avec Patrick Dempsey, mais pouvez-vous décrire dans quelle mesure vous avez voulu garder secret le retour de Scott dans la série ?
    VERNOFF: J'ai fait la même chose que pour garder le secret sur le retour de Patrick, c'est-à-dire torture pour tout le monde, de faux noms pour les personnages, de fausses scènes lors des lectures de scénario, des rushes non publiés, des montages avec des scènes omises. On voulait donner aux fans le frisson de la surprise une fois de plus. Je savais que je devrais laisser la chaine faire de la publicité pour Kate Walsh. Lorsqu’ils paient beaucoup d'argent pour que des gens viennent faire des apparitions importante, ils veulent en faire la publicité, et je veux toujours des surprises. Je suis comme un enfant. Donc, cette fois, il m'a semblé important de laisser les fans s’exclamer devant leur télévision une fois de plus.

    Scott, ça a été difficile de garder le secret ? Qu’avez-vous dit à vos amis, à vos parents ?
    SPEEDMAN: Oh, mes amis ne sont pas du tout au courant. A la maison, ma petite amie l’est, évidemment. Je ne pouvais pas m'en tirer comme ça. Mais non, mes amis n'en savent rien. Vous savez, c'est plutôt en accord avec mon comportement. Ils verront l’épisode demain soir et se diront, oui, c'est logique, il nous a menti, mais oui. Non, je suis très heureux à l’idée qu'ils soient déconcertés et excités aussi.

    On va voir souvent Scott tout au long de la saison, n'est-ce pas ? Est-il présent dans tous les épisodes, à peu près, Krista ?
    VERNOFF: Pas mal. Vous le verrez beaucoup.

    Garder le secret sur l'arrivée de Scott devient alors un véritable exploit. Cacher Patrick est une chose parce qu'il n’a eu que quelques répliques sur une plage dans quelques épisodes, mais comment faire avec un acteur régulier de la série ?
    VERNOFF: Je dois dire aussi que je voulais vraiment, vraiment, que ça marche avec Scott. Il était en train de tourner un film. D'une certaine manière, cela nous a été bénéfique, car nous avons dû conserver ses scènes pour plusieurs épisodes, les tourner la dernière semaine et les intégrer. Nous tournons aujourd'hui [mercredi] des scènes qui figurent dans l'épisode qui sera diffusé la semaine prochaine. Donc, nous avons fait en sorte que cela fonctionne, mais cela a vraiment aidé à protéger la surprise.
    SPEEDMAN: Oh, non, pauvres monteurs.
    VERNOFF: Oui. Les pauvres monteurs. Je vais envoyer des fleurs.

    Trois acteurs réguliers ont quitté Grey's la saison dernière. Allez-vous amener d'autres nouveaux réguliers cette saison en plus de Scott ?
    VERNOFF: Non. Juste Scott. Vous savez, je ne planifie pas toujours les choses très longtemps à l'avance, donc ça pourrait changer la semaine prochaine, mais pour l'instant, il n'y a que Scott.

    Scott, que savez-vous de Grey's ? Visiblement, vous ne savez pas qui est Hayes...
    SPEEDMAN: Je ne sais pas grand-chose, et je trouve ça plutôt amusant. Je ne regarde pas beaucoup la télévision, mais je connais évidemment les grandes lignes. Ma petite amie est obsédée par la série, alors j'ai regardé par-dessus son épaule, un peu, les premières saisons, et c'est vraiment une grande série. Donc, je n'en sais pas grand-chose, et c'est plutôt agréable d'être là, surtout en arrivant un peu comme un outsider, c'est plutôt agréable, tant au niveau du personnage que de l'arrivée dans la série. Ça marche pour moi.

    Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre personnage Nick ?
    SPEEDMAN: Eh bien, je pense que lorsque vous arrivez dans une série, en particulier une série qui existe depuis aussi longtemps, tout le monde est à l'affût, ce personnage se développe, change, bouge aussi, donc il faut être en quelque sorte malléable. Mais, comme Krista le disait, Nick est très charmant, léger, amusant et gentil, mais c'est un adulte, ce qui est très bien aussi, et je pense que ça va très bien avec Ellen, et je pense qu'il est bien dans ce sens, il lui apporte quelque chose d'intéressant.
    VERNOFF: Elisabeth Finch a écrit le 14.17, l'épisode dans lequel Scott a joué, en saison 14, et c’est une scénariste très puissante, et il y avait tellement de niveaux de développement du personnage dans ces scènes. On a appris tellement de choses sur lui et sa vie que je pense que cela a donné à Scott une véritable base.
    SPEEDMAN: Oui. C'est vrai, et c'est rare, je pense. On a fait une scène de 5 ou 6 pages, ce qui était vraiment amusant. Je veux dire qu'elle vient du théâtre, évidemment.
    VERNOFF: Oui, c'est une dramaturge, à la base.
    SPEEDMAN: Je suis revenu et j'ai lu ces scènes plusieurs fois en préparation, et oui, il y a beaucoup de choses là-dedans, il y a beaucoup à apprendre.
    VERNOFF: Elle parle des hobbies de Nick. Elle parle de sa famille. Elle parle de sa mère, de sa santé. Donc, c'était un travail bien développé pour commencer.

    Scott, comment avez-vous vécu le fait d'arriver sur le plateau pour tourner les deux premières scènes avec Ellen ?
    SPEEDMAN: Ça a été facile, et je le dis dans le bon sens. Encore une fois, ce n'est pas toujours facile, et encore une fois, quand vous revenez à la saison 14 que j'ai faite, vous remarquez que, oh, cela fonctionne à tous les niveaux. Donc, vous arrivez sur un plateau, surtout un plateau aimé comme celui-ci, et vous devez juste sortir de votre tête et sauter dans l’histoire. Debbie Allen était là, tout le monde était là, et avec Ellen, nous nous sommes juste lancés, et c'ça a été simplement très agréable d'être là. Je suis sincèrement heureux d'être sur le plateau et de travailler avec ces gens formidables.
    VERNOFF: C'est vraiment génial qu'Ellen et Scott soient amis dans la vraie vie, ça facilite les choses. C'est amusant.

    Quelques questions rapides sur d'autres intrigues du premier épisode. Krista, alors qu'un nouveau couple émerge avec Meredith et Nick, un autre, Link et Amelia, est au bord du gouffre car elle a rejeté une autre demande en mariage. Quelle est la prochaine étape pour eux ?
    VERNOFF: C'est une histoire compliquée, douloureuse, belle et bien ancrée sur deux adultes qui s'aiment beaucoup et veulent des choses différentes, et la question est de savoir s'ils peuvent trouver un terrain d'entente qui leur conviendra à tous les deux. Chris Carmack et Caterina Scorsone sont très forts, très forts ensemble, et, en tant que fan, je les encourage à réussir. En tant que personne, j'ai soutenu beaucoup de personnes qui n'ont pas réussi à s'en sortir. Donc, nous verrons parce que ces histoires se racontent d'elles-mêmes, et la vérité c'est que nous ne savons pas où celle-ci va nous mener, cette saison. Les histoires évoluent.

    Link a emménagé avec Jo dans l'appartement d'Avery à la fin de la saison 17. Vont-ils rester colocataires, et y a-t-il une romance prévue pour eux ?
    VERNOFF: Eh bien, Jo est son amie et ce depuis très longtemps. Donc, il est allé chez son amie et lui a dit, je peux m'incruster, après qu'Amelia ait rejeté sa demande en mariage. Mais ce n'était pas mon intention de faire penser à une romance la saison dernière. Qui sait où les choses pourraient nous mener ? Je ne sais pas. Cette saison, ils partagent ce qui était l'appartement de Jackson Avery, oui.

    La Dr. Lin, une candidate pour le poste d'Avery en tant que chef de la chirurgie plastique, a fait forte impression dans la première. Est-ce un personnage que l'on verra encore ?
    VERNOFF: C'est un personnage que vous verrez encore, oui. Je suis heureuse qu'elle ait fait forte impression. Elle fait partie de ce qui est une storyline majeure pour cette saison et une réalité importante dans le monde, à savoir que, après le Covid, il y a une pénurie de médecins, et son personnage a été créé en partie pour exprimer ce à quoi tout le monde est confronté, en ce moment.

    Krista, parlons de la décision créative de situer la nouvelle saison dans un monde post-Covid. Vous en parlez dans un encart qui se trouve en début d’épisode.
    VERNOFF: La saison dernière, nous nous sommes lancés à corps perdu dans la pandémie. Certaines séries n'ont fait qu'un ou deux épisodes, et nous, on a fait la saison entière, et ça a été puissant et important. C'était authentique et respectueux de ce qui se passait dans la communauté médicale et dans la vie réelle. On voulait raconter ces histoires tout en reflétant la réalité d'une manière qui puisse servir de témoignage à la communauté médicale et la soutenir. Cette saison, il était important de ne pas être dans la pandémie, et ce qui s’est passé, c'est que lorsqu’on a commencé à parler de la saison 18, on était tous dans cette frénésie vaccinale qui nous a fait dire, c'est fini, c'est fini, c'est fini, et finalement, ce n'est pas fini. Le variant Delta est arrivé, et on s'est dit que c'était peut-être une nouvelle normalité, mais qu'on voulait revenir à quelque chose de plus classique, et on a donc mis un encart au début de la série pour dire qu’on vit dans un monde fictif post-pandémie. Dans la vraie vie, la pandémie fait toujours des ravages chez les professionnels de la santé. Il y a donc eu beaucoup de conversations du genre "mais attendez, dans les vrais hôpitaux, par exemple, tout le monde porte encore des masques". Eh bien, on a voulu revoir les visages des personnages. Je pense que c'est en fait un peu choquant de voir à quel point nous sommes allés loin et à quel point c'est fictif maintenant, et pourtant, après un moment, on se dit, oh, ok, donnez-moi mon popcorn, je regarde autre chose maintenant. Ça représente nos espoirs pour l'avenir. J'espère que nous y arriverons. Je l'espère pour nous tous. Je l'espère pour ma fille.
    SPEEDMAN: Mais je suppose que vous êtes tenus à des standards plus élevés, parce que vous êtes une série médicale, non ? C'est ce que tu veux dire ?
    VERNOFF: Nous sommes tenus de respecter des standards différents parce que nous sommes une série médicale. Et parce qu'on a passé une saison entière dans les équipements de protection et la pandémie. Mais on a terminé la saison dernière en disant que tout le monde s'était fait vacciner. Donc, tout le monde, faites-vous vacciner pour que nous puissions arriver à ce monde post-pandémique !
    SPEEDMAN: Faites-le !

    En parlant d'accroître la légèreté et l'espoir dans les histoires, Grey's a eu deux mariages dans les deux derniers épisodes, et une histoire de comédie romantique avec Meredith et Nick. Cela va-t-il se poursuivre tout au long de la saison ?
    VERNOFF: Une des choses dont j'ai parlé avec le studio et la chaîne à la fin de la saison dernière, c’est de revenir en force avec de la joie, du fait que les gens veulent de l'espoir, de la joie et du soulagement car le monde est effrayant, en ce moment, et ils veulent retrouver leur joie et leur romance.
    SPEEDMAN: Vous pouvez le voir dans ce que les gens regardent. Même dans la série Ted Lasso, les gens ont vraiment, vraiment, vraiment besoin de ça.
    VERNOFF: Oui, et le personnage de Nick Marsh et l'acteur Scott Speedman vont contribuer à apporter tout ça cette saison.
    SPEEDMAN: Je l'espère.

    Krista, autre chose à dire sur la saison et les autres relations que nous devrions surveiller ?
    VERNOFF: Je garderais un oeil sur tout le monde. Grey's Anatomy, nous sommes de retour. source


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :